Le végétarisme, le végétalisme (ou véganisme) sont des sujets d’actualité. Est-ce une mode? Sûrement pas, le végétarisme a toujours été au centre des préoccupations des spiritualités et religions, de la philosophie, des intérêts économiques et de la culture en général. Si vous connaissez Pythagore pour son fameux théorème en mathématiques, peut-être savez-vous aussi qu’il était végétarien?

L’idéologie omniprésente

Depuis déjà plusieurs millénaires on débat sur la consommation de viande. Je viens de terminer le livre de Renan Larue; Le végétarisme et ses ennemis : vingt-cinq siècles de débats. L’auteur nous fait traverser l’histoire du végétarisme depuis l’Antiquité à travers les débats sur le judaïsme, le catholicisme, les Lumières, etc. jusqu’à nos jours. D’emblée, l’auteur nous présente une perspective intéressante, sur l’importance de se questionner.

[Le végétarisme] faire rire ou scandale en raison de sa marginalité et parce qu’elle concurrence ce que la psychologue américaine Melanie Joy appelle le «carnisme» – cette vision du monde si ancrée, si familière, que l’on n’avait jamais songé jusqu’alors à lui donner un nom. Tout aussi invisible que l’était le patriarcat avant que les féministes ne le nomment et ne le combattent, le carnisme échappe à tout examen critique en raison même de son omniprésence (Larue 2015).

L’Antiquité

Dès ses débuts, l’abstention de manger de la viande fait surtout référence au rejet de la cruauté envers les animaux. Durant l’Antiquité, dans la région Méditerranéenne, l’agriculture est plus que suffisante et bien organisée. On craint beaucoup moins la disette que les régions plus au Nord. Les croyances de l’époque exigeaient des sacrifices animaux et des philosophes se questionnent sur leur pertinence. D’abord, les offrandes végétales existent, mais surtout, pourquoi sacrifier un agneau, un porc, un boeuf, des volailles? Si les Dieux nécessitent des sacrifices animaliers, pourquoi pas des serpents, scorpions ou rats?  Théophraste, élève d’Aristote, «en conclut que la jouissance est l’unique mobile de notre obstination à pratiquer de tels sacrifices».  Il serait plausible de penser que les humains légitiment leurs actes en les cachant sous des traditions religieuses.

Végétarisme et végétalisme - icitte.quebec

tiré de wikipédia

L’Ancien Testament

Le judaïsme prône des restrictions alimentaires sévères et l’Ancien Testament incite au végétarisme. Yahvé donne à l’humanité toute la terre, herbe et fruit; autorisant seulement la consommation de viande à Noé lorsque les terres sont détruites. Ça veut dire qu’avant la catastrophe et toute l’histoire de l’arche, Dieu n’autorisait pas la consommation de viande. Ensuite, il y eut un raffermissement de la permission, mais sous conditions. Yahvé impose des règles d’abattage strictes qui doivent prendre en compte la souffrance des animaux.

Végétarisme et végétalisme - icitte.quebec

tiré de wikipédia

Voici quelques interdits :

  • Blesser les animaux et s’amuser à les faire souffrir
  • Se nourrir avant d’avoir nourri les animaux
  • Séparer à la naissance le petit de sa mère
  • Castrer un animal
  • Cuire un nouveau-né dans le lait qui lui est destiné
  • Prendre des œufs sous les yeux de la femelle qui les couvre

Fait intéressant, après l’Inde, Israël est l’endroit où il y a le plus de végétariens dans le monde.

Il y a bien sûr des tensions et des contradictions de perception au sein des philosophes anciens et au sein des rabbins. Malgré cela, il y a un point similaire qui se dégage des deux discours végétariens (ancien et juif). Ils s’entendent pour dire que si les humains traitent bien les animaux, il y a plus de chance qu’ils se traitent bien entre eux.

Le Nouveau Testament

Le christianisme est le courant religieux qui a le plus de difficulté avec le végétarisme ou le végétalisme. D’abord, pour se dissocier du judaïsme, le christianisme se prétend omnivore et déclare qu’«aucune nourriture n’est à rejeter». Et ce, sans restriction. Cette vision a aussi été choisie dans un but de facilitation de l’expansion chrétienne à travers le monde. Ensuite, pour se dissocier des croyances animistes et païennes, le christianisme est essentiellement fondé sur une vision anthropocentrique. C’est-à-dire que l’homme est au centre de tout et que la nature existe afin de satisfaire l’homme.

En plus, dans le Nouveau Testament, Jésus mange des poissons et sacrifie des animaux pour le bien-être d’un humain. En fait, pour sauver une âme humaine du démon, lors d’un exorcisme, il envoie les esprits impurs dans deux milliers de porcs qui se précipitent à la mort. Jésus est spéciste, il fait prévaloir les humains avant les animaux.

Végétarisme et végétalisme - icitte.quebec

tiré de wikipédia

Alors comment pensez-vous que les chrétiens réagissent vis-à-vis ceux disant que Jésus fait de la cruauté envers les animaux? Qui donc a plus de bonté que le Christ lui-même? Quel dilemme! Alors bien sûr, les végétariens sont persécutés. Mais qu’en est-il du jeûne? Bel autre dilemme. Faque finalement ils ont décidé que le seul moment où on peut s’abstenir de viande concerne les jeûnes. Mais attention c’est seulement pour accroître sa foi et son ascétisme, surtout pas pour des raisons morales! Si on doute de vos intentions morales, on vous fait tuer un animal pour être sûr de votre foi.

Selon Larue, la tradition chrétienne en Occident est un des éléments réfractaires à la diffusion du végétarisme. Pratiquants ou pas, les humains sont convaincus selon cette tradition culturelle qu’ils sont supérieurs aux animaux. Et surtout que ces derniers n’existent que pour les besoins humains.

La Renaissance

Durant, la Renaissance, on commence à faire des parallèles plus sérieux avec l’anatomie humaine et les animaux. Rousseau classe les humains comme des frugivores en fonction de leur dentition et de leurs intestins. Bien sûr, d’autres disent absolument le contraire sur la base de ces mêmes arguments. Rousseau fait aussi des liens avec la famille des singes à laquelle l’homme s’apparente et qui ne mange jamais de chair*. Sans condamner le carnisme, à cause de l’utilité que la consommation de viande peut apporter, Rousseau insiste sur notre pitié naturelle qui nous confère une âme végétarienne. Il mentionne que l’utilité de la viande serait liée à notre capacité à s’adapter. Par exemple, la vie dans des régions où l’agriculture est moins propice.

Végétarisme et végétalisme - icitte.quebec

tiré de wikipédia

Il y a aussi tout un lien avec le besoin de cuisson et la difficulté de la digestion. Ces thèmes avaient été abordés par les Anciens et sont à nouveau exploités durant la Renaissance. Pourquoi ne mange-t-on, en général, que de la viande cuite? Est-ce naturel? Aussi, les jeunes enfants répugnent souvent à manger de la viande et ils apprennent à aimer cet aliment. Cette répugnance serait-elle une réaction de l’instinct?

Voltaire

 

Végétarisme et végétalisme - icitte.quebec

tiré de wikipédia

Voltaire parle de la sensibilité qui apparaît à une époque où on essaye de se dissocier de la barbarie. Ce qui ressort de ses idées est que nous éprouvons de la pitié et compatissons à la souffrance. On ne s’abstient pas de faire mal à une personne parce qu’elle est un être raisonnable. Plutôt parce qu’elle est un être sensible. Les animaux sont aussi des êtres sensibles. C’est aussi l’époque de l’accroissement de la sensibilité générale de la population envers la coupe de viande et l’augmentation des débats. On veut cacher les boucheries qui sont exposées à même les rues au grand air. Aussi, on répugne (hypocritement) le travail de boucher.

Fin des années 1850

Le terme «végétarien» est enfin inventé et de nouveaux angles de discours sont abordés. On ne parle plus simplement de moralité ou de droit des animaux. L’aspect économique et l’apport nutritionnel des aliments deviennent importants. On commence à réfléchir sur les terres cultivables qui sont perdues au profit de pâturages. Et du non-sens économique que ça apporte envers la production alimentaire mondiale. Un régime végétarien pourrait répondre aux craintes de l’époque qui annoncent la surpopulation mondiale.

Anna Kingsford démontre aussi scientifiquement que la constitution chimique des végétaux fournit des nutriments non pas équivalents, mais supérieurs à la viande (Larue 2015 : 199). Les protéines végétales pour des quantités égales de protéines animales sont meilleures, car elles possèdent plus de vitamines.

Si L’Angleterre est une des pionnières en Occident pour le végétarisme, elle fut vite rattrapée par les États-Unis, l’Allemagne, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, etc. D’un point de vue moral, on sait maintenant que les conditions des animaux sont horribles. L’élevage reflète l’industrialisation. Il se fait en masse, dans la violence et selon des standards d’hygiène douteux. Aussi, des œuvres comme The Jungle de Upton Sinclair lèvent un voile sur la médiocrité de l’industrie de la viande.

Végétarisme et végétalisme - icitte.quebec

tiré de wikipédia

Le végétarisme vers la fin du XXe siècle.

C’est vers la fin du XXe siècle qu’on commence à parler des effets néfastes de l’élevage sur l’environnement. Non seulement la production de viande est très polluante, mais la fabrication du cuir l’est aussi. Si l’élevage est responsable de 18% des émissions de gaz à effet de serre (tous les transports mondiaux confondus sont de 9%), c’est aussi sur le plan de la santé qu’on critique le carnisme. Durant cette période, des études démontrent des liens entre les maladies non transmissibles (diabète, maladies cardio-vasculaires, certains cancers, etc.) et la consommation élevée de produits d’origine animale.

Impact environnemental de la viande - icitte.quebec

Steven W Lenhart

Les prétentions humaines

L’un des plus grands problèmes du végétarisme réside dans la stigmatisation par les Carnistes. Ils sont suspicieux et ont le sentiment d’être jugés. Ils sont réfractaires et ont du mal à tolérer qu’on brise l’hégémonie du discours traditionnel. Ils ont du mal à accepter qu’ils ne vaillent pas mieux que des animaux. Le débat tourne encore aujourd’hui entre la dichotomie de l’anthropocentrisme et le biocentrisme. Le biocentrisme conçoit qu’il n’y a pas d’échelle entre les organismes humains et non humains. Tous ont la même valeur de statut. On pourrait même dire que tous les maux de notre planète sont actuellement causés par l’anthropocentrisme qui ne voit que l’environnement comme un réservoir de ressources. (voir aussi Ressourcisme).

Sachant que :

  • les apports nutritifs de la viande sont facilement remplaçables;
  • les conditions d’élevage sont immorales;
  • l’hygiène de l’industrie est dommageable pour l’humain (la viande et les laitages peuvent créer certains cancers;
  • les effets antibiotiques sont encore inconnus sur l’humain;
  • le risque de contamination (e. coli, salmonelle, etc.);
  • l’élevage est responsable d’une grande part du réchauffement climatique,
  • l’élevage est responsable de perte de la biodiversité, de terres arables et des forêts;
  • les écosystèmes marins sont menacés (presque détruits par endroit) par la surpêche;
  • les poissons contiennent des quantités dangereuses de contaminants;

Il est convenable de se demander pourquoi on mange de la chair. À ceux qui n’en aiment que le goût (par habitude, car tout est une question d’habitude), il revient enfin à ces derniers de nous présenter le fardeau de la preuve.

Je ne suis pas une sainte en la matière non plus, mais au moins j’y travaille et fais des efforts. Changer des habitudes et adapter des «traditions» sont un long processus. Ça commence par une prise de conscience. Le changement est somme toute facile si on se donne des étapes et des cibles. Avec tant d’information, est-il responsable d’ignorer le végétarisme et le végétalisme?

————————————————————————————————————————————–

*il y  a bel et bien des singes qui sont omnivores, mais peut-être que Rousseau ne connaissait pas toutes les espèces à ce moment-là.

 

0 commentaires

Restez informé!

Restez informé!

Inscris-toi à l'infolettre afin que je personnalise mes articles pour toi! En bonus: de l'information sur les primeurs, des offres et rabais et une participation au concours qui sera dévoilé prochainement!

Merci!

Pin It on Pinterest

Share This