Consommer Québécois : produits d’épargne

C’est étrange d’associer la consommation ainsi à l’épargne, mais c’est plus facile pour comprendre. Quand on dit qu’on met de l’argent de côté, ça ne veut pas dire qu’elle reste tout bonnement dans notre compte. Et non, elle n’y dort que la nuit, le jour, notre argent travaille ailleurs. Lorsque l’on place de l’argent, on «achète» un produit financier. C’est là qu’on peut faire toute la différence! Si je place mon argent dans des actions européennes, ou dans des fonds de pays émergents, j’investis à l’étranger. Ainsi, si j’épargne dans un produit québécois, j’investis dans l’économie québécoise. Voici une autre liste consommer québécois.

Les fonds

Je vais éviter de parler des investissements en bourse parce que c’est un peu moins grand public et c’est plus de gestion. Aussi, je vais présenter des produits dont le risque est moindre ou amoindri. Les Fonds sont les placements les plus risqués que je vais montrer, car le capital n’est pas garanti. Les Fonds sont aussi le moyen d’aller en bourse sans y aller.

C’est quoi un Fonds? «En investissant dans un fonds, les investisseurs reçoivent un titre qui leur donne un droit de propriété sur une partie du fonds commun de placement. Généralement, vous pouvez vendre vos titres de fonds communs de placement quand vous le désirez». En gros, c’est un paquet d’actions qui est géré pour vous. Le fond vous évite de devoir microgérer chaque transaction comme vous devriez le faire vous-même en bourse. Aussi, comme le fond contient un ensemble de différentes actions qui se balancent. Si une compagnie va moins bien, le rendement des autres compense.

Comment savoir si un fonds est québécois?

Le nom l’indiquera sûrement, bien sûr, mais il y a aussi un autre élément qui les identifie : les crédits d’impôt. Les gouvernements fédéral et provincial donnent des crédits d’impôt pour l’investissement local. Ainsi, un produit qui vous donne jusqu’à 30 ou 35% de remboursement d’impôt c’est non seulement un bel avantage, mais ça permet de savoir que c’est bien un investissement local. En fait, le gouvernement a tout intérêt à ce que ses citoyens investissent localement, d’où les incitatifs fiscaux.

FTQ

Vous avez sûrement déjà vu les pub du REER+ de FTQ (Fonds de solidarité des travailleurs du Québec). Pour les jeunes c’est l’idéal, pour les retraités dans les circonstances économiques actuelles…pas tellement. Avec la crise économique qui va sévir au Québec dans les semaines qui vont suivre, c’est sur que le Fonds va être touché. Le prix va descendre et les retraités vont retirer leur argent de là. Ça va être le moment idéal pour les jeunes d’acheter des actions du Fonds à bas prix.

Historiquement, FTQ fait des super rendements, surtout quand on regarde ce qui se fait sur le marché. L’an passé le rendement fut de 11% et, sur 10, ans la moyenne tourne autour de 7%. Le prix de l’action est plutôt élevé, donc la chute du prix annoncée pour mai est une occasion à saisir.

https://www.fondsftq.com/fr-ca/a-propos/qui-sommes-nous.aspx

Fondaction ou fonds de la CSN

C’est aussi un fonds, donc même principe de prix d’action. Les rendements sont moins spectaculaires que FTQ, mais le crédit d’impôt est supérieur (35%) et Fondaction a une belle politique de développement durable. Le prix de l’action est aussi beaucoup plus abordable que celui de la FTQ. 

les retombées du Fondaction au Québec sont très intéressantes!

D’autres exemples de Fonds

Fonds équilibré Québec Desjardins
Fonds Croissance Québec BNI

Capital régional et coopératif Desjardins

C’est encore le principe d’action, mais un peu différent. D’abord, c’est vraiment compliqué obtenir ce produit, car il y a beaucoup trop de demandes. On ne peut qu’acheter 3000$ max par an et on doit garder l’investissement pour une période de 7 ans minimum avant de pouvoir revendre ses actions. La moyenne du rendement sur 10 ans est de 5,1% ce qui est pas pire bon et le crédit d’impôt est aussi de 35%. Le produit est idéal pour ceuzes qui veulent réduire leur taux d’imposition.

https://www.capitalregional.com/a-propos-de-nous/notre-raison-d-etre

Épargne Placement Québec

Le gouvernement vend des obligations. L’avantage est que le capital est garanti. En fait, le principe est de prêter de l’argent au gouvernement, qui nous paye des intérêts pendant une période X et qui ensuite nous redonne notre montant initial. Les rendements sont plus bas, parce que le placement est garanti et parce que les taux se rapprochent de ceux du marché. Il y a toutefois les obligations boursières qui offrent un rendement supérieur.

https://epq.gouv.qc.ca/produits-offerts/obligations-a-taux-progressif-du-quebec/

Débentures municipales

Les débentures sont aussi des dettes comme les obligations, mais non garanties. Ne vous mélangez pas avec les débentures convertibles qui sont un autre produit, plus complexe. Les débentures «normales» émises par les municipalités sont intéressantes parce que les villes font rarement faillite, on s’entend. En plus, c’est une façon d’investir dans sa propre ville et d’être encore plus local! Il faut toutefois faire affaire avec un conseiller financier, car ces produits sont moins accessibles et plus rarement émis.

L’épargne maintenant (même si ça ne semble pas une priorité)

Dans les années qui vont suivre la pandémie, nous allons vivre les soubresauts de la crise économique mondiale. Nous allons devoir repayer ces milliards qui tombent du ciel pour aider la population. Nous allons probablement être surtaxés. Un quart de la population aura plus de 65 ans d’ici 2031, c’est-à-dire que les dépenses en santé vont être plus exigeantes pour la société. Plusieurs personnes auront perdu leur emploi suite à la pandémie et auront de la difficulté à remonter la pente dans l’année qui suivra.

L’épargne… maintenant? Oui, et à tout prix. Même si ce n’est pas beaucoup. D’abord, parce que commencer tôt permet de répartir la pression. Il ne faut pas se leurrer, vous n’aurez pas le choix d’épargner tôt ou tard. Ensuite, si vous voulez tirer profit des rendements, ça se fait généralement sur le long terme. Encore, mettre de l’argent de côté vous permet de ne pas la dépenser dans des trucs inutiles. Les prélèvements automatiques sont vos amis. En plus de tout ça, investir icitte, au Québec va peut-être permettre de maintenir ou de créer la job ton voisin, de ton ami ou même la tienne.