Coupe menstruelle : une histoire de menstrues

Je ne pensais pas écrire un article sur coupe menstruelle parce qu’il y en a déjà tellement sur le sujet, mais il le faut. Pourquoi? Parce que récemment une camarade d’université était vraiment répugnée à l’idée d’utiliser la coupe menstruelle. Conversation banale : elle me demande si j’ai un tampon de surplus dans mon sac. Je réponds à la négative et renchéris en disant que j’utilise la Diva cup maintenant. Sa réaction, dégoûtée, était même excessive (à mon sens). Voir que je vais me mettre les mains là! Pas mettre ses mains, là? Pourquoi pas? J’avoue, je me suis aussi demandée si elle se masturbait de temps à autre…

Légendes de menstrues

Afin de comprendre le dégoût de ma camarade, je me suis renseignée sur l’histoire de ces immondices.  Historiquement parlant, vous ne seriez pas surpris que la femme menstruée a des pouvoirs maléfiques.

Diva cup et coupe menstruelle | icitte.quebec | Source image : http://templeyonimatre.weebly.com/uploads/8/6/8/2/8682975/5927516_orig.jpg

«Dans bien des régions de la France contemporaine en effet, on pense que la femme, pendant la menstruation, possède le pouvoir de faire pourrir la viande, notamment la chair du cochon : ainsi, “ces jours-là ” du mois, c’est le mari qui descend au saloir, sous peine de mettre en danger la réserve de viande de toute une année. Parfois, ce n’est pas seulement le contact, mais le regard même de la femme indisposée qui peut provoquer la catastrophe : en Limousin, au début du XXe siècle encore, aucune femme ayant ses règles n’approche les ruches, car un essaim entier pourrait mourir d’un seul de ses regards.»*

Yesss, vacances de corvées! Mais, attention : nous pouvons quand même trouver une utilité à cette calamité.

«Il arrive aussi a contrario que l’on utilise sciemment les propriétés néfastes de la femme indisposée, notamment quand il s’agit d’entreprendre une action de destruction à grande échelle : ainsi en Anjou, à la fin du XIXe siècle, “on faisait encore périr les chenilles qui infestaient un champ de choux en le faisant traverser à plusieurs reprises par une femme réglée, et dans le Morvan, on se protégeait ainsi des sauterelles” ».*

La saignée mensuelle

Les menstruations ont toujours été perçues de manière contradictoire. Selon la théorie de la nécessité de l’évacuation sanguine (en lien avec la saignée), « les règles ne seraient qu’une expulsion de substances toxiques, une épuration et un renouvellement naturel du sang.»*

C’est pourquoi «La puberté, la grossesse et la ménopause sont ces trois moments dangereux où la femme est exposée à une auto-intoxication.»* On suggère même de se mettre des sangsues sur les parties génitales pour contrer le risque!

C’est à se demander si les hommes faisaient pareil pour expier leurs intoxications…

Diva cup et coupe menstruelle | icitte.quebec

Responsabilité pénale moindre en cas de menstruations

Selon d’autres, les menstruations seraient responsables de la kleptomanie chez les femmes, de leur nymphomanie, de l’augmentation de suicides et homicides.

«La monomanie homicide est de même nature : chez la femme la plus honnête, la menstruation peut provoquer “une impulsion aveugle, un penchant irrésistible à des actes de férocité et de barbarie”, penchant qui disparaîtra en même temps que le flux menstruel, pour reparaître dès le mois suivant avec lui.  Ce dernier exemple de sympathie menstruelle amène la plupart des médecins à poser comme principe l’irresponsabilité pénale de la femme indisposée.»*

Wouah, j’espère qu’elles en ont profité.

La provenance des enfants roux

Il est aussi interdit à la femme menstruée d’avoir des rapports sexuels, car en plus d’être impure, il semble que « faire l’amour à une femme indisposée ne serait pas sans danger pour l’homme : en effet, « la flore microbienne du vagin, voire de l’utérus, se trouve exaltée pendant les menstrues, aussi le danger de contamination par ces microbes […] est-il plus grand que pendant la période intermenstruelle ».*

Comme certaines femmes n’ont de désirs sexuels que durant leurs menstruations, il faut quand même préserver la race humaine, au risque d’avoir un enfant roux. «Censé avoir été conçu durant les règles de sa mère, l’enfant roux subit l’opprobre lié à la transgression de l’interdit du coït menstruel».*

Diva cup et coupe menstruelle | icitte.quebec

Les produits d’hygiène menstruelle

Même si les tampons étaient déjà utilisés par les Égyptiennes durant l’Antiquité ou au Japon durant le Moyen Âge, nos religions monothéistes préféraient les «guenilles» sanitaires.

Fabriquée en 1896 par Johnson & Johnson, la serviette sanitaire jetable restait néanmoins discrète sur le marché. Le secret des menstruations étant trop sale pour le public, « elle ne fut pas publicisée et dut finalement être retirée du marché. Il faudra attendre 1921 pour qu’une autre compagnie américaine, Kimberly-Clark, lance sur le marché la serviette jetable appelée « Kotex » qui, à cause de son succès, deviendra un nom générique pour ce genre de produit. »**

Diva cup et coupe menstruelle | icitte.quebec | Source image : http://68.media.tumblr.com/54c0f28b13e85fa4d9db1043eb586452/tumblr_nxz9yj9wCq1uk7vvjo1_r2_540.jpg

Les tampons ont été commercialisés durant les années 30, mais restèrent peu utilisés avant les années 60 à cause de « certaines croyances (contraception, masturbation, et défloration) ayant contribué à freiner leur adoption».**

C’est aussi pour cette raison que la coupe menstruelle, créée durant les années 1930, avait moins la cote. Encore, comme c’est un produit qui dure plusieurs années, les profits potentiellement réalisables sont plus limités que les tampons.

 

Les remarques rébarbatives les plus souvent entendues

Je suis vraiment beaucoup menstruée depuis que j’ai eu des enfants, la coupe est sûrement trop petite.

La Diva cup offre deux modèles: Modèle 1 pour les femmes de moins de 30 ans qui n’ont jamais eu des enfants et Modèle 2 pour les femmes de 30 ans et plus et/ou ayant accouché (par voie basse ou par césarienne).  Évidemment, le modèle 2 «avec enfant» peut contenir plus de liquide que l’autre.

Diva cup et coupe menstruelle | icitte.quebec

Je n’ai pas beaucoup de menstruations, ça ne vaut pas la peine dans ce cas.

Eh bien, la diva cup coûte seulement 35$ et peut être réutilisée pendant plusieurs années si tu en prends soin et suivez l’entretien et nettoyage. C’est-à-dire la nettoyer chaque jour avec du savon doux et si tu veux la faire bouillir à la fin de ton cycle.  Même si tu n‘achètes pas de tampons, tu as quand même besoin de protège-dessous. Avec la diva cup, tu n’as besoin d’aucun des deux alors tu rentres vite dans ton argent!

Moi aussi j’avais peur ! Mais, en fait, la coupe va bien moins loin que le tampon. Il suffit de simuler de forcer une crotte pour que la diva cup soit facilement enlevable. Il est important de savoir contrôler ses muscles! En plus, avec l’effet de succion, il y a une certaine résistance qui empêche la coupe de trop remonter; elle tient donc en place.

Les avantages de la coupe mensturelle

Elle peut être portée durant 10 à 12 heures consécutives. SANS FUITES et SANS ODEURS. Permettez-moi d’insister sur le SANS ODEUR encore une fois. Même si tu me dis que tu changes souvent ton tampon, protège-dessous ou serviette sanitaire, il y a toujours une odeur. C’est parce que veut – veut pas le sang l’oxyde. Aussi, les serviettes respirent mal, car elles ne sont pas uniquement faites de fibres naturelles. La coupe menstruelle est aussi très pratique en voyage, parce que tu n’as pas à courir les toilettes publiques.

La coupe peut être mise en tout temps, pas comme les tampons. Ça veut dire quoi? Mon horloge biologique me faisait toujours un cadeau durant mon sommeil, généralement vers 3h du matin. Comme ça part en fou dans mon cas, bonjour les bobettes, pyjama et draps à laver. Parce que même avec une serviette de nuit (grosse couche), il arrivait parfois des accidents. Bin pu maintenant! Je mets la coupe avant de dormir et je fais la grasse matinée sans soucis.

Les désavantages de la coupe mensturelle

Au début, c’est plus salissant à manipuler, c’est vrai. Parce qu’on n’a pas l’habitude. Sauf que tu n’as pas besoin de la changer plus que 2 fois par jour. Tu fais ça dans le confort de ta salle de bain le matin et soir. Jumelée avec la douche, la «vidange de sang» devient vraiment facile. Awaye dans le drain, tu te laves toutte bien et le tour est joué. De toute façon, on n’est pas supposée jeter nos tampons dans la toilette, vilaines citoyennes.

Aussi, il faut changer sa façon de traiter le produit. Avec un tampon, je pouvais le mettre en étant assise. Avec la coupe menstruelle, c’est mieux debout. Donc, ce n’est pas tout à fait le même angle et il faut s’y habituer. Si tu as des fuites, c’est parce qu’elle n’est pas mise correctement. Je te dirais que ça m’a pris 3-4 cycles pour maîtriser parfaitement l’art du «U» de la coupe lol.

 

Finalement, pour celles qui sont encore hésitantes, il faut rappeler que la Diva Cup est fabriquée au Canada, qu’elle est faite de silicone médical et coûte seulement 35$. Il y a beaucoup d’information sur le site et je trouve que c’est bien expliqué.  C’est aussi une façon plus écologique durable de dealer avec nos menstruations. Quand on pense à tous les petits tampons que produisent des milliers de femmes chaque jour…

 

Je ne jure maintenant que par ça et je regrette mes moments perdus à frotter des bobettes.

Diva cup et coupe menstruelle | icitte.quebec

Maintenant, je trouve juste ça drôle quand mon chum se demande ce qui bouille sur le poêle une fois par mois…

Allez, c’est le temps de changer de mentalité!

Babaiilllllee!

—————————————————–
sources : 
*LE NAOUR Jean-Yves et Catherine VALENTI, « Du sang et des femmes. Histoire médicale de la menstruation à la Belle Époque », Clio. Histoire‚ femmes et sociétés [En ligne], 14 | 2001, mis en ligne le 03 juillet 2006, URL : http://clio.revues.org/114 ; DOI : 10.4000/ clio.114
** MARCHAND, Suzanne. « Cachez ce sang que je ne saurais voir. Les menstruations au Québec (1900-1950) », Rabaska : revue d’ethnologie de l’Amérique française, vol. 10, 2012, p. 69-80.

Comments

2 responses to “Coupe menstruelle : une histoire de menstrues”

  1. Estelle Avatar
    Estelle

    Excellent article. Merci pour l’information. J’aurais aimé avoir ce produit au lieu d’utiliser les fameux “kotex” épais et loin d’être discrets.

    1. Icitte.quebec Avatar
      Icitte.quebec

      Je te comprends! 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *