Textiles hygiéniques 1 : le mouchoir

Par textiles hygiéniques, j’entends tout ce qui est fait en tissus : mouchoir, essuie-tout, protège-dessous, serviette sanitaire et papier de toilette (oui, oui papier Q!).

Bon, je le dis tout de suite, je n’ai pas testé le papier de toilette en tissu. MAIS, j’ai créé un sondage, et si j’obtiens assez de réponses je vais le tester pour vous.

Ça fait un moment que j’utilise des mouchoirs en tissu, mais c’est la première fois cette année que je passe une grippe avec eux.

J’ai commencé graduellement, surtout pour éponger ma condensation quand je mange de la soupe étant donné la longueur de mon nez. J’en trainais toujours un dans mon sac au cas où j’étais secouée d’éternuements dans le métro quand une vague de poussière m’attaquait. C’est franchement pratique.

D’abord, la réaction des gens est un peu nulle à ce propos. On dirait que les gens sont troublés de voir que je me mouche avec un mouchoir en tissu. Est-ce parce qu’ils ne trouvent pas ça hygiénique ou parce qu’ils sont habitués à seulement voir des personnes âgées en utiliser?

C’est sûr qu’au début quand je sortais un mouchoir de ma poche on me disait : AH! Bin voyons tu te mouches avec ça? C’est pas propre!

Démystification

Entre un Kleenex utilisé dans ta poche et un mouchoir utilisé dans ta poche, il n’y a pas de différence.

Entre un kleenex que tu jettes après utilisation et un mouchoir que tu ranges dans ta pochette de mouchoirs usagés, il n’y a pas de différence.

L’argument qui revient le plus souvent contre les mouchoirs en tissu concerne son manque d’hygiène, car les microbes et virus peuvent se propager plus facilement. Il y a une effectivement une manipulation supplémentaire lors du lavage qu’on n’a pas quand on jette le dit kleenex.

N’ayez crainte, la solution réside dans la pochette! J’ai vu ça sur le site de Tshu,une compagnie montréalaise qui vend des mouchoirs beaucoup trop cher et je m’en suis inspirée. Évidemment, il serait super facile de me coudre une pochette à mon goût (ce que je vais faire un jour quand j’aurai du temps), mais bon je ne l’ai pas encore fait. Pour l’instant, j’utilise un sac réutilisable en tissus doublé de petit format que j’ai, sinon n’importe quelle pochette ou vieil étui à crayon fait l’affaire.

Mouchoir réutilisable - icitte.quebec

Bien entendu, il faut laver les mouchoirs (et la pochette) à l’eau chaude ce qui est un «coût» énergétique. Entre vous et moi, je lave déjà mes guenilles, serviettes et débarbouillettes à l’eau chaude pour pas que ça sente l’humidité. Ou le moisi? En tout cas, je ne sais pas quelle est  l’odeur exactement, mais on sait tous qu’une serviette mouillée qui a séché en motton ça pue.  Même si on la relave uniquement à l’eau froide.

Impact écologique

Pour ce qui est des avantages, et bien, c’est là que notre responsabilisation citoyenne entre en jeu.

Premièrement, il faut savoir que les mouchoirs de papier sont généralement blanchis au chlore et peuvent aussi causer des allergies. Comme s’il n’y avait pas déjà assez d’allergènes dans notre environnement! Aussi, ça prend environ 3 mois avant qu’un papier mouchoir se dégrade. Également, le niveau de qualité de papier que requiert la fabrication du mouchoir en papier est élevé. Ce qui veut dire que ça prend entre 100 et 200 litres d’eau pour faire une tonne de papier et beaucoup d’électricité afin d’arriver à la souplesse qu’on lui connait.

Le problème de la coupe d’arbres n’est pas nouveau. Plus concrètement et proche de chez nous, l’industrie papetière fait disparaître la forêt boréale canadienne de 5 acres par minutes, 24 heures par jour. À titre informatif, la forêt boréale retient plus de carbone que tous les autres écosystèmes au monde*.

Forêt boréale et mouchoir hygiénique réutilisable - icitte.quebec

Cascades

Évidemment, il y a l’alternative des mouchoirs à base de papier recyclé. La majorité irrite le nez (surtout Swann) au sang. Cascades a néanmoins réussi à révolutionner le processus de fabrication et leurs mouchoirs sont aussi doux que les autres marques aux fibres non recyclées. Il est évident qu’utiliser des mouchoirs à base de 100% de papier de recyclé est une bonne alternative. Consoglobe vous rappelle que les mouchoirs en papier recyclé consomment 222 fois moins d’eau et 2.76 moins d’électricité.

Cependant, soyez vigilants. Plusieurs compagnies se targuent d’utiliser des fibres recyclées (Kleenex, par exemple), mais ne mentionne pas clairement le % contenu dans le produit. Dans le cas de Kleenex, les papiers de leur modèle «écofriendly» ne contiennent que 17% de fibres recyclées) Alors que Cascades, une belle compagnie d’icitte, propose des mouchoirs de papier 100% recyclés.

Cascades est un super modèle d’innovation au Québec et favorise le maintien d’emploi dans des zones périurbaines et éloignées. Voyez par vous-mêmes sur le site de Cascades les bénéfices environnementaux de la compagnie par rapport aux autres de l’industrie.

Comme mentionné dans mon article ici, le recyclage c’est bien, mais notre système est peu efficace au Québec sur la gestion des matières résiduelles. La meilleure solution reste de ne pas en consommer ou réduire sa consommation. En plus, les mouchoirs en tissu sont encore plus doux pour le nez que n’importe quel autre mouchoir de papier! Finis les croutes sur le bord du nez après une grosse grippe d’homme!

Les sortes de mouchoirs en tissu

Premièrement, les mouchoirs ont plusieurs utilités. Originalement conçus pour s’éponger le front ou la sueur, les Grecs et Romains ne se mouchaient pas avec les mouchoirs – plutôt avec leurs doigts.

Au Japon, on se mouche dès le IXe siècle avec du tissu de soie. À partir de 1600, on lui attribue ensuite une seconde fonction de tissu à essuyer. Les mouchoirs sont encore très présents au Japon et sont offerts dans des milliers de motifs différents. Ils sont également très abordables. J’ai vu quelque part dans une entrevue que les créateurs de Tshu s’étaient justement inspirés d’un voyage au Japon pour remettre les mouchoirs en tissu sur le marché québécois.

En Occident, à partir du Moyen Âge, le mouchoir est surtout utilisé par les classes aisées. D’abord, il y a une distinction nette les mouchoirs à usage vulgaire (c’est-à-dire de la belle grosse morve ou crachat) et les beaux mouchoirs brodés utilisés comme accessoires. Les gens utilisent les deux, mais ceux-ci ne sont pas faits dans les mêmes matériaux. Les mouchoirs sont des objets d’hygiène chics à multiples usages et l’ont toujours été!

Mouchoirs non jetables - icitte.quebec

Les mouchoirs de ma grand-mère

Mes grands-parents sont actuellement en processus de déménagement vu leur autonomie décroissante. Ma grand-mère m’a donc donné une boîte complète de mouchoirs en tissu puisqu’elle connait mon côté écologique. Les mouchoirs sont très beaux avec des initiales brodées, des motifs originaux et il y en a de toutes sortes de couleurs et tissus, de la soie au lin.

Côté absorption, par contre, le coton n’est pas tissé bin bin serré. Alors, pour les nostalgiques d’une autre époque, sachez que les mouchoirs plus récents sont meilleurs que les anciens! Aussi, les tissus avec des dessins ou des imprimés sont généralement moins absorbant et plus rudes sur le nez. Utilisez-les pour autre chose! Éponger la sueur, s’essuyer les mains, etc. Mes préférés d’entre tous ceux que j’ai utilisés sont faits par ÖKO création. La compagnie a récemment un peu augmenté ses prix, mais on reste dans le moins de 4$ par unité. À titre comparatif, ceux de Tshu tournent autour de 20$ (en montant) unitairement.

Sur ce, je vous mets au défi de réduire progressivement votre consommation et j’attends votre rétroaction avec impatience!

Vous avez aimé cet article? Rendez-vous directement sur la deuxième partie au sujet des essuie-tout réutilisables!

*”The U.S. and Canadian NGO ForestEthics reports that “Canada’s boreal forest (alone) stores 23 percent of the planet’s terrestrial carbon-more carbon per acre than any other ecosystem on earth, including tropical forests. However, Canada’s old growth and intact forests are logged at a rate of five acres a minute, 24 hours a day.” <http://www.worldwatch.org/node/6403>

 

 


Comments

2 responses to “Textiles hygiéniques 1 : le mouchoir”

  1. Danielle Gamelin Avatar
    Danielle Gamelin

    On peut les trouver ou?

    1. Icitte.quebec Avatar
      Icitte.quebec

      Bonjour, personnellement j’en ai acheté sur internet et à la boutique terre à soit sur Ontario. Je crois qu’il y en a dans plusieurs boutiques spécialisées écolo, car je sais qu’il y en a aussi à Candiac à la boutique Lavallée verte. J’espère que ça répond à votre question!